Texte à méditer :  
La vérité est parfaite pour les mathématiques, la chimie, la philosophie, mais pas pour la vie.
   Ernesto Sabato

Où est-ce ?



Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Chimie - Chapitre 3 : L'eau en tant que solvant

 

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

I°) Reconnaître l'eau :

Les cristaux de sulfate de cuivre peuvent se trouver sous deux formes :

  • Ils sont blancs lorsqu’ils sont anhydres (privés d’eau).
  • Ils sont bleus lorsqu’ils sont hydratés (riche en eau).

On peut donc reconnaître la présence d’eau dans un liquide si le sulfate de cuivre anhydre blanc devient bleu.

5c_chap3_6.jpg  5c_chap3_7.jpg  5c_chap3_8.jpg

Si le sulfate de cuivre reste blanc, alors le liquide ne contient pas d’eau.

Si le sulfate de cuivre devient bleu, alors le liquide contient de l’eau.


II°) La dissolution :

 

a- Définitions :

           

            La dissolution d’un solide, appelé soluté, dans un liquide, nommé solvant, donne un mélange appelé solution.

            Un solvant, c’est un liquide dans lequel on peut dissoudre un corps.

            Un soluté est un corps dissout dans un solvant.


 

b- Propriétés :

           Les corps se dissolvent mieux dans l’eau chaude que dans l’eau froide.

C’est pour cela que les machines à laver chauffent l’eau qu’elles utilisent.

          On ne peut pas dissoudre une quantité infinie de sel ou de sucre dans l’eau. La possibilité de dissoudre un corps est limitée.À un moment la solution est saturée.

Le sel ou le sucre excédentaire (en trop) tombe au fond du récipient sans se dissoudre.
         

          On peut toujours récupérer les corps dissouts.

           ATTENTION : Il ne faut pas confondre dissolution et fusion. Dans l’eau le sel ne fond pas, il se dissout. Pour faire fondre du sel, il faudrait chauffer à plus de 800°C.

           La masse ne varie pas au cours d’une dissolution.

 
msolution = msolvant + msoluté

       Certaines substances sont insolubles dans l’eau : bois, verre, farine, métaux…

c- Différents mélanges :


Nous allons mélanger plusieurs corps dans de l’eau puis de l’alcool.

Solvant : eau
Soluté :

Sel

Sucre

Soufre

Sulfate de cuivre

Iode

Mélange ?

Oui

Oui

Non

Oui

Oui

Le sel, le sucre, le sulfate de cuivre et l'iode se mélangent à l'eau : ils sont solubles dans l'eau, ils sont miscibles à l'eau.
Le soufre ne se mélange pas à l'eau : il est insoluble dans l'eau, il n'est pas miscible à l'eau.

Solvant : alcool (éthanol)
Soluté :

Sel

Sucre

Soufre

Sulfate de cuivre

Iode

Mélange ?

Non

Non

Non

Oui

Non

 

Le sulfate de cuivre se mélange à l'alcool : il est soluble dans l'alcool, il est miscible à l'alcool.
Le sel, le sucre, le soufre et l'iode ne se mélangent pas à l'alcool : il sont insolubles dans l'alcool, ils sont miscibles à l'alcool.

L'eau et l'alcool n'ont pas le même pouvoir solvant.


III°) Miscibilité de liquides avec l’eau :

 

Expérience :


Un liquide est miscible avec l’eau si le mélange obtenu est homogène.

5c_chap3_1.jpg
5c_chap3_2.jpg

L'alcool et l'eau se mélangent. L’alcool et l’eau forment un mélange homogène : l’alcool est donc miscible à l’eau.

L’huile et l’eau ne se mélangent pas. On obtient une émulsion. L'huile et l'alcool forment un mélange hétérogène : l’huile n’est donc pas miscible à l’eau.

IV°) Les mélanges :

a- Des mélanges homogènes ou hétérogènes :

Dans certains jus de fruits, on observe de la pulpe solide en suspension. Ces boissons sont des mélanges hétérogènes, car on distingue plusieurs constituants.

Dans certains sirop, dans le café, le lait, le vin, on ne distingue pas les constituants : ce sont des mélanges homogènes.


b- Différentes méthodes pour séparer les constituants d’un mélange hétérogène :


                     
a) La décantation :

Décantation liquide - solide :
 

Si on laisse reposer la bouteille de jus de fruits avec pulpe, les particules solides de pulpe se déposent lentement au fond.

En versant avec précaution, on peut séparer le liquide de la pulpe.

5c_chap3_10.jpg

Cette séparation s’appelle une décantation.

Décantation liquide - liquide :
 

Si on doit séparer deux liquides non miscibles, on peut aussi utiliser une ampoule à décanter.

 

On ne peut utiliser l’ampoule à décanter que pour effectuer une décantation entre 2 liquides !


5c_chap3_3.jpg                       


b) La filtration :


On verse le jus de fruits avec pulpe dans un filtre en papier placé sur un entonnoir. On recueille, après traversée du filtre, un liquide limpide, appelé filtrat.

C’est un mélange homogène : sa couleur et son goût montrent qu’il contient des substances autres que l’eau.

 

  1. : Baguette en verre
  2. : Support
  3. : Bécher avec jus de fruit (hétérogène)
  4. : Filtre en papier
  5. : Entonnoir
  6. : Bécher
  7. : Filtrat (homogène)

 

La filtration permet d’obtenir un mélange homogène à partir d’un mélange hétérogène.


Nous allons distiller un jus de fruits homogène. Pour cela on chauffe le jus de fruits jusqu’à ébullition dans le ballon. La vapeur est conduite dans un réfrigérant (refroidi par un courant d’eau) où elle se liquéfie.

Le liquide recueilli à la sortie du réfrigérant, appelé distillat, n’a ni le goût, ni la couleur du jus de fruit de départ. Le distillat contient de l’eau mais également d’autres produits, comme le montre son goût amer.

La distillation n’a donc pas permis de séparer tous les constituants du jus de fruits.

     

  1.  : Chauffe ballon
  2.  : Jus de fruits homogène
  3.  : Ballon
  4.  : Réfrigérant
  5.  : Sortie d’eau
  6.  : Entrée d’eau
  7.  : Erlen Meyer
  8.  : Distillat


La distillation permet de séparer certains des constituants d’un mélange homogène.

                        b) La chromatographie :


La chromatographie permet de séparer différents colorants contenus dans un mélange homogène.

On utilise un support poreux, comme du papier filtre, sur lequel on dépose une goutte de mélange coloré. On mouille le support poreux avec un liquide appelé éluant.

Les colorants sont entraînés avec des vitesses différentes par l’éluant. On obtient des tâches colorées séparées : les colorants ont subi une migration.

5c_chap3_4.jpg5c_chap3_5.jpg

                                          Début                                                                             Fin

 

Le jaune et le bleu sont des couleurs pures car il n’apparaît qu’une seule couleur après le passage de l’éluant.

 

Le vert est un mélange car il apparaît plusieurs couleurs après le passage de l’éluant.

 


Date de création : 12/08/2009 @ 22:18
Dernière modification : 14/08/2009 @ 18:08
Catégorie : Chimie
Page lue 6408 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Cours Collège
Web
Dictionnaire
  • DéplierFermer Dictionnaire alphabétique

    • ¤ A
    • ¤ B
    • ¤ C
Histoire des sciences
Jeux & divertissements

Texte à méditer :  
Une école où les écoliers feraient la loi serait une triste école.
   Ernest Renan

Design : Sabine Jeangérard - Image © Cebarre - Licence Creative commons - Optimisé pour Firefox
^ Haut ^